Sacrifier Valérie Trierweiler sur l’autel du buzz : Hollande a suivi le conseil de Nabilla


« C’est triste pour un président de pas avoir de buzz. Il pourrait faire un truc comme une sextape ou un truc marrant pour maîtriser l’art du buzz sinon on va l’oublier« , avait suggéré Nabilla en novembre dernier à François Hollande lors d’une interview au site Au Féminin.

casque-hollande-moto-tulle-correze-imageLa photo de son arrivée en scooter dans un appartement parisien, les croissants du réveil et le retour sur le deux-roues a tout de la « sextape » conseillée par Nabilla. Seule différence : l’idylle n’est pas photographiée dans son intégralité, ce qui laisse tout le loisir aux journalistes de l’imaginer. Laisser un peu de mystère et de flou dans une photo d’un homme à travers un casque de moto multiplie les commentaires : « L’origine des chaussures, le prototype de la moto, l’analyse du casque », il ne manquait plus que l’heure de cuisson des croissants. Bref, le buzz était réussi.

Un buzz qui arrange le chef de l’État

Non, ce n’était pas préparé minutieusement par François Hollande, passé à peu de choses de l’humiliation publique. C’était simplement un acte manqué et des négligences. Car entre nous, ce buzz arrange bien le président de la République : François Hollande rentre d’un coup dans le Panthéon des fringants Casanovas à la française et « niqueurs magnifiques », selon l’expression de Frédéric Mitterrand sur le RTBF. Le chef de l’État s’est révélé sous un nouveau jour, celui d’un séducteur froid et implacable, revenant à la fatalité historique française qui fait de chaque grand de la nation un séducteur invétéré. Mis à part Charles de Gaulle, tous y sont passés : Henri IV avec Gabrielle d’Estrées, Louis XV avec la du Barry, Napoléon et Éléonore Denuelle de La Plaigne, Mitterrand et Anne Pingeot. Instant de nostalgie où chacun se rappelle avec indulgence tous ces grands moments de notre histoire.

En plein débat sur l’égalité homme-femme à l’Assemblée nationale, l’hypocrisie du président laisse à désirer. Admettons que sa relation avec Julie Gayet ait duré deux ans, cela voudrait dire qu’il aurait exposé dès le départ Valérie Trierweiler à l’humiliation publique d’une révélation de cette idylle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s